sibyllin


sibyllin

sibyllin, ine [ sibilɛ̃, in ] adj.
• 1564; sibillin v. 1355; lat. sibyllinus
1Myth. D'une sibylle. Oracles sibyllins.
2Dont le sens est caché, comme celui des oracles. énigmatique, mystérieux, obscur. « pour autant que je pouvais interpréter les paroles sibyllines de Françoise » (Proust). (Personnes) Il a été très sibyllin sur ce sujet.

sibyllin, sibylline adjectif (latin sibyllinus) Propre aux sibylles. Littéraire. Dont le sens est obscur, énigmatique : Paroles sibyllines.sibyllin, sibylline (difficultés) adjectif (latin sibyllinus) Prononciation Sibylle :[&ph103;&ph93;&ph86;&ph93;&ph96;], -ylle se prononce comme -ile dans facile. - Sibyllin :[&ph103;&ph93;&ph86;&ph93;&ph96;̃], -yllin se prononce comme -ilain dans vilain. Orthographe Attention aux places respectives du i et du y :le i est avant le y. ● sibyllin, sibylline (expressions) adjectif (latin sibyllinus) Livres sibyllins, recueil romain d'oracles attribués à la sibylle de Cumes. (Il aurait été vendu par elle à l'un des Tarquins, et fut conservé longtemps au Capitole.) Oracles sibyllins, recueil de prophéties et de malédictions à l'adresse des autorités romaines. ● sibyllin, sibylline (synonymes) adjectif (latin sibyllinus) Littéraire. Dont le sens est obscur, énigmatique
Synonymes :
- énigmatique
- ésotérique
- hermétique
- impénétrable
- indéchiffrable
- mystérieux
Contraires :
- compréhensible

sibyllin, ine
adj.
d1./d Didac. D'une sibylle.
d2./d Litt. ou plaisant Obscur comme les prophéties des sibylles. Il s'est exprimé en termes sibyllins.

⇒SIBYLLIN, -INE, adj.
A. — ANTIQ. De sibylle. Antre sibyllin; vers sibyllins. Les prédictions sibyllines (LITTRÉ).
Livres sibyllins. Livres d'oracles vendus à Tarquin par la sibylle de Cumes, que le Sénat consultait au Capitole dans les cas importants (d'apr. TONDR. 1982).
Oracles sibyllins. ,,Compilation hellénistique de traditions d'origine juive, à tendance apologétique, avec interpolations chrétiennes`` (LÉON 1975). Les Sibylles passaient pour avoir prophétisé la venue de Jésus-Christ (...) Origéne, Clément d'Alexandrie faisaient grand usage des oracles sibyllins (FRANCE, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 237).
B. — Au fig. Dont le sens est obscur, mystérieux, symbolique comme celui des oracles. Synon. abscons, cabalistique, énigmatique, ésotérique, hermétique, impénétrable, indéchiffrable. Style, terme, texte sibyllin; paroles sibyllines. Mais la littérature sibylline, celle qu'il [Barrès] appelait la littérature de rébus et de fumée de cigarette ne lui répugnait pas moins (J. THARAUD, Chez Barrès, 1928, p. 114). Il avait le goût des déclarations sibyllines qui impressionnaient ses élèves ardents ou inquiets (...) « Je ne crois ni à ce que je touche, ni à ce que je vois, je ne crois qu'à ce que je ne vois pas et uniquement à ce que je suis » (Arts et litt., 1936, p. 18-8).
Rare. [En parlant d'une pers.] Qui est difficile à comprendre. Les femmes absentes, sauf (...) les aboyeuses sibyllines et sibilantes, les « camarades » qui vendaient des brochures sur le malthusianisme et les revendications des filles-mères (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 67).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-in]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) Ca 1355 livre sibillin (BERSUIRE, Tit.-Liv., B. N. 20312ter, f ° 2 ds GDF. Compl.); b) 1836 p. ext. (QUINET, All. et Ital., p. 111: nouveautés prophétiques et sibyllines). Empr. au lat. sibyllinus de même sens (dér. de Sibylla, v. sibylle); le recueil des livres sibyllins était déposé à Rome, depuis Tarquin l'Ancien, au Capitole, sous la garde d'un collège de prêtres (d'abord duumviri, puis decemviri, puis quindecemviri). Fréq. abs. littér.:76.

sibyllin, ine [sibilɛ̃, in] adj.
ÉTYM. 1564; sibilin, v. 1355; de sibylle.
1 Didact. De sibylle. || Un antre sibyllin. || Oracles, livres, vers sibyllins. Sibyllique (→ Pontife, cit. 1).
2 (Fin XIXe). Littér. Dont le sens est caché, symbolique comme celui des oracles. Énigmatique, ésotérique, mystérieux, obscur. || Phrases elliptiques et sibyllines (→ Interrogateur, cit. 1).
0 Quant au présent, pour autant que je pouvais interpréter les paroles sibyllines de Françoise (…)
Proust, la Prisonnière, Pl., t. III, p. 98.
(Personnes). Qui s'exprime de manière sibylline. || Il a été un peu sibyllin à ce sujet. Obscur.
CONTR. Clair, compréhensible, intelligible, lumineux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sibyllin — sibyllin, ine (si bil lin, li n ) adj. De sibylle. Les prédictions sibyllines. Les oracles sibyllins. •   Enfant, on me disait que les voix sibyllines Promettaient l avenir aux murs des sept collines, V. HUGO Odes, Chant de fête de Néron..… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • sibyllin — Sibyllin, Sibyllinus …   Thresor de la langue françoyse

  • SIBYLLIN — adj. m. Il n est guère usité qu au pluriel, et dans ces locutions, Les oracles, les livres, les vers sibyllins, Les prétendus oracles, les livres et les vers des sibylles …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • sibyllin — adj., mystérieux, obscur : sorsi, re, e <sorcier> an. (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • SIBYLLIN, INE — adj. Qui appartient aux sibylles. Il n’est guère usité au sens propre que dans ces locutions : Les oracles, les livres, les vers sibyllins, Les oracles, les livres, les vers des sibylles. Il signifie au figuré Qui est mystérieux obscur, dont le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • yllin — sibyllin …   Dictionnaire des rimes

  • sibylline — ● sibyllin, sibylline adjectif (latin sibyllinus) Propre aux sibylles. Littéraire. Dont le sens est obscur, énigmatique : Paroles sibyllines. ● sibyllin, sibylline (difficultés) adjectif (latin sibyllinus) …   Encyclopédie Universelle

  • mystérieux — mystérieux, ieuse [ misterjø, jøz ] adj. • 1440; de mystère 1 ♦ Littér. ou didact. Relatif à un culte, à un dogme, réservé à des initiés, à une connaissance cachée. ⇒ mystère (I); cabalistique, ésotérique, occulte. Forces, influences mystérieuses …   Encyclopédie Universelle

  • SIBYLLE — Dans le Moyen Orient antique, les traditions sur la Sibylle n’ont cessé de foisonner. Son caractère abstrait et sa qualité de terme générique aidant, la Sibylle (d’abord nom propre, Sibylla ) donna lieu à une ample prolifération. À l’origine, il… …   Encyclopédie Universelle

  • cabalistique — [ kabalistik ] adj. • 1532; de cabale 1 ♦ ⇒ kabbalistique. 2 ♦ Didact. Qui a rapport à la science occulte. ⇒ ésotérique, magique. Termes cabalistiques. 3 ♦ (1867) Cour. Mystérieux, incompréhensible. Signes cabalistiques. ⊗ CONTR. Clair, limpide.… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.